Restitution du voyage en R.D.C. *

Publié le par Gingat Bertrand

Les membres de la délégation :09 Sandrine, Mado et Yvon entourés d'élèves.

-Madeleine Prodhomme

-Sandrine Letourneur

-Hippolyte Biduaya

-Yvon Guilloux.

 
    Du 1er au 22 décembre 2009 Mado, Sandrine et Yvon se sont rendus en R.D.C., une immersion dans un monde totalement inconnu pour eux. Hippolyte les a accompagné pendant la première semaine, puis est rentré en France le 8 décembre.

 



Voici quelques unes de leures impressions:

    Nous avons passé, 15 jours à Kananga, lieu d’implantation de l’Institut Technique agricole St Pierre à Tubuluku, dont l'association a financé les constructions, quelques cultures et matériels et les salaires des enseignants.


    Satisfaction et transparence par rapport à la gestion de nos apports financiers malgré les difficultés et les échecs rencontrés.
    L'école pour laquelle nous nous mobilisons bénéficie d'une très bonne renommée. Nous avons félicité et encouragé Scholastique directrice et gestionnaire à poursuivre. 100 élèves sont accueillis (70 garçons et 30 filles) en cette 3ème année d’ouverture de l’école. Bien sûr grande pauvreté dans le fonctionnement : peu de manuels scolaires et de matériels, pas assez de locaux (certains cours sont faits dehors).

    Nous avons été reçus à l'école le vendredi 4 décembre 2009 d'une manière extraordinaire. Un accueil très festif nous a été réservé : messe, chants, danses, musique, costumes colorés, discours etc. Moment émouvant et très sympathique.

 

    Sandrine et Yvon ont débroussaillé et planté des palmiers, Mado s'est davantage investie dans le domaine pédagogique… Tissus, fils, semences et manuels scolaires que nous avions reçus de nos généreux donateurs ont été très appréciés, soyez-en remerciés.

 

    Par ailleurs que dire sur le pays ? Il faut voir pour croire et se laisser déranger, émouvoir, essayer de comprendre… Nous avons vu des foules qui «font le pied» pour aller vendre au marché quelques légumes, fruits, pains et gagner quelques francs. Des gens, y compris des enfants qui portent de lourdes charges sur la tête, sur les vélos, les pousse-pousse, des bus archi bourrés, totalement insécurisés, vétustes, polluants ; quelques 4x4 indispensables pour traverser ornières et ravins sur des routes défoncées, des chemins creux et inondés ; beaucoup d’oisivetés, d’enfants malnutris… Pauvreté et misère caractérisent ce vaste pays, verdoyant, au climat tropical, avec des arbres fruitiers de toutes sortes, et à cause des infrastructures routières minables ils ne peuvent écouler leurs productions.

 

    Nous avons fait une cure d’ananas, de papayes, de mangues... Nous avons mangé les repas congolais : le « fou-fou » aliment de base fait de farine de manioc et maïs, bananes plantains et douces, mais aussi des chenilles et des fourmis riches en protéines… Un pays qui possède de grandes richesses mais sans gouvernance, ni règle et où règne la corruption. Que dire ? Que faire ???

 

    Une chance pour nous Hippolyte et Scholastique ont veillé sur nous et nous ont permis de loger chez les Père Carmes à Kananga, et chez les sœurs Clarétaines à Kinshasa : un havre de paix où il faisait bon se retrouver et aussi échanger sur ce que nous avions vu et entendu; occasions données aussi pour confronter nos points de vue avec d'autres ONG logés aussi là.

 

*Nous vous proposons de lire le Carnet de voyage en R.D.C. écrit par Sandrine, Mado et Yvon, et de visionner quelques une des images qu'ils nous ont rapportés en cliquant sur ces liens: CARNET DE VOYAGE EN R.D.C. . , Voyage en R.D.C. décembre 2009. Voyage en R.D.C. décembre 2009.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article